Bulles de Doris

Avant que Lou-Anne ait deux mois, j’étais très impatiente de la voir sourire, alors je lui chatouillait la joue en disant « risette, risette ! ».
Doris m’a par la suite imitée, et le « risette, risette » s’est transformé en « frisette, frisette ». Un jour je lui dit que ce n’est pas ça qu’on dit si l’on veut un sourire. Elle me réponds : « Mais si j’ai raison Maman, frisette c’est comme des moustaches frisées ! ».

This entry was posted on Vendredi, janvier 21st, 2011 at 15:43 and is filed under Bulle. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply