Vous êtes dans les archives dans Le site de Doris du mois de septembre, 2008.

24 septembre 2008

Nouvelles photos et nouvelles vidéos

Les plus perspicaces auront remarqué qu’on a rattrapé notre retard de publication de photos et de vidéos.

  • On attaque la troisième année ici.
  • On a terminé la deusième année
  • Enfin, on a toutes les photos et vidéos de Doris depuis le premier jour ici
  • 21 septembre 2008

    « Bébé », c’est fini

    Ça y est c’est fini Doris ne se désigne plus que par son nom. Elle ne se désigne plus en parlant de bébé.
    Par contre pour la prononciation, c’est toujours « Do’his ».

    21 septembre 2008

    Temploufle

    « Temploufle », c’est le mots du jour. « Pantoufle », c’est trop dur à dire.
    On retiendra aussi « Bouton » pour le doudou mouton.

    14 septembre 2008

    Fin d’une galère ???

    Ce soir, pas moyen de trouver doudou Kaloo au moment d’aller ce coucher. Un peu comme d’hab;)
    Je cherche, je cherche… Rien. Doris me suit partout en demandant Kaloo.
    A court d’idée, je lui demande : « il est où Kalou ? ». Et là, elle file dans ça chambre et en ressort une seconde plus tard avec son Kaloo,
    Moralité : la mémoire se met en place et surtout, pourquoi ne pas demander plus tôt ???!!!

    13 septembre 2008

    Baby gym

    Aujourd’hui, on s’est inscrit à la Baby gym. Il n’y avait pas encore cours, mais on a quand même pu aller jouer sur les tapis. Au début, Doris ne voulait pas entendre parler des tapis et autres agrès. Après 5 minutes, c’était parti. Et bien sûr quant il a fallu partir ça a été le scandale.

    12 septembre 2008

    Brossage

    On n’avait déjà fait un ou deux tests sans succès. Ce soir, grâce à l’aide de Lydie, Doris a pigé !

    12 septembre 2008

    Au parc avec Margo (bis)

    12 septembre 2008

    Au parc avec Margo

    12 septembre 2008

    Pour de faux

    « Maman ! Maman ! Trouvé quelque chose ! » Et Doris ouvre ses mains, il n’y a rien. Ça fait déjà longtemps que Doris joue à faire semblant (semblant de donner à manger à son poupon, de le changer, de le consoler parce qu’il pleure…) mais là elle n’était jamais allée aussi loin dans l’abstraction ! Quand je lui ai demandé : « C’est un trésor ? » elle a continué à faire semblant en faisant mine de prendre l’objet imaginaire dans sa main.