Vous êtes dans les archives dans la catégorie Nouvelles.

4 février 2010

Nouvelle surprise matinale

Ce matin Doris s’est levée toute seule, ce qui lui arrive déjà depuis plusieurs semaines. Mais la surprise de ce matin, c’est qu’elle est venue nous voir toute habillée ! Elle a pris un t-shirt propre qu’elle a enfilé avec ses vêtements de la veille. Une initiative qui nous a rendus fiers d’elle, et que l’on apprécie d’autant plus en ce moment où je suis allongée et ne puis m’occuper autant d’elle. Nous sommes bien contents que cette future grande sœur devienne aussi autonome !

19 janvier 2010

Aventures nocturnes

Samedi 14 janvier vers 2 heures du matin, nous avons eu deux surprises. La première, c’est un grand bruit qui a fait trembler la maison, suivi de pleurs de Doris. Sa chambre ne s’était pas effondrée, mais simplement un grand paquet de neige est tombé du toit ! Ce grand bruit a effrayé Doris qui l’a associé aux volcans du film « L’âge de glace 3 » qu’elle regarde souvent en ce moment. En allant la rassurer, Dom a découvert la salle de bain allumée : Doris s’était pour la première fois levée seule pour aller faire pipi, sans nous demander ! Bien sûr nous l’avons félicitée, en heureux parents que nous étions de savoir qu’à l’avenir ce genre d’envie nocturne ne dérangera plus notre sommeil ! Et depuis, les samedis et dimanches matins, alors que nous restons le plus possible au lit, Doris se lève seule et va seule faire pipi. Nous sommes fiers d’elle et nous savourons ces moments de repos, avant que le futur bébé ne nous fasse redevenir des zombies !

12 août 2009

Cocottes

Hier la nounou de Doris nous a raconté sa dernière « Dorisserie ». Au fond du jardin de la nounou se trouve l’enclos des poules. Doris passe beaucoup de temps devant, à faire des coup un peu « vaches » aux cocottes : elle leur tend des brins d’herbe à travers le grillage, et retire le brin dès qu’un bec s’approche. Il y a tout de même une justice, les gallinacés sont suffisamment rapides pour manger les brins d’herbe tout de même. Ce qui surprend Doris et lui fait sortir des cris surexcités de plaisir. Hier, donc, Doris s’est adressé aux poules en leur disant : « Ne bougez pas et écoutez. ». Elle a pris sa petite chaise de jardin et l’a installée devant le grillage. Elle s’est mise à chanter tout son répertoire (au clair de la lune, ma grand-mère fait du judo…). Les volailles n’ont paraît-il pas bougé… Le coq s’est senti l’âme d’un soprano en tantant plusieurs fois de l’accompagner, mais mademoiselle la à chaque fois vivement réprimendé « Tais-toi, écoute ! ». Dommage que personne n’avait de caméra sous la main ! Fermière, chanteuse, danseuse et accrobate, voilà des compétences qui promettent une belle carrière ruralo-artistique !

12 octobre 2008

Feinte…

Cet après-midi, Margot, notre petite voisine de 7 ans était venu jouer avec Doris comme souvent. Doris a commencé à courir derrière pour l’attraper. Margot s’est empressé d’entrer dans la cuisine par la porte du couloir pour faire le tour du vaisselier et surprendre Doris par derrière. Doris voyant venir la supercherie, a tapé trois fois fortement des pieds sur le sol affin de faire croire à Margot qu’elle l’avait suivi et elle a fait volte face pour surprendre Margot. C’est un grand classique de faire avec Doris de faire le tour du vaisselier pour la surprendre par derrière, mais j’ai vraiment été impressionné car non seulement ça faisait un moment qu’elle n’avait pas fait une poursuite dans la maison, mais en plus, elle s’est trouvé une feinte dans le feu de l’action.

C’est comme ça les papas, c’est impressionnable ;)

Si vous n’êtes pas impressionné, patientez une petit peu, je vais bientôt mettre en ligne des vidéos qu’on a fait au toboggan aujourd’hui. Vous y verrez Doris descendre allongée la tête en avant sur le dos et le ventre. Cet après-midi, elle a même fait des descentes assise en marche arrière…

5 octobre 2008

Piscine

Ce matin, je dis à Lydie, aller, « je pars à la piscine ». Et voilà que Doris réclame aussi d’aller à la piscine. Du coup, on y est aller à 3. Lydie bien plus patiente que moi, a pris un temps infini et a usé de diverse ruse pour mouiller la puce :
- Tout d’abord, elles sont restées assises toutes les deux au bord de l’eau pendant un long moment
- Ensuite Doris à jouer avec son petit dauphin pour le bain en le mettant dans l’eau mais en se gardant bien de mettre les pieds dans l’eau.
- Après Doris a fini par mettre les pieds dans l’eau assise sur le bord.
- Plus tard Lydie a fait les 100 pas avec Doris sur la première marche de la piscine. Comme ça, Doris marchait dans 10cm d’eau.
- Ensuite, même opération mais à quatre pattes.
Comme les tentatives de descendre un peu sur les marches pour avoir de l’eau plus haut que le nombril n’ont pas eu de grand succès, Lydie est ensuite passée à un autre jeu : Doris s’assaillait sur le bord de la piscine et se laissait tomber dans les bras de Lydie. Grâce à cette dernière ruse, il a été possible de mouiller Doris de la tête au pied sans avoir de protestation.

Bref, tout ça c’était une super expérience, surtout vu le peu d’expérience de Doris avec l’eau. On est super motivé pour continuer les bébés nageurs avec les techniques maisons, surtout que dans un mois, on sera à Center parc…

La conclusion rigolote de la journée : plus tard dans la journée, j’ai demandé à Doris « où est-ce qu’on était aller dans a matinée ? ». Doris m’a répondu sans hésiter : « à la mer ! ».

27 août 2008

C’est Do’His…

Il y a 10 jours Doris à commencer à répondre « Do’his » quand on lui demandait comment elle s’appelle. Mais quand on lui demandait à qui était le poupon ou encore « qui c’est ? » En la désignant du doigt, elle répondait tout le temps « bébé ». Maintenant, elle a intégré que « Doris » désignait la même personne que « bébé ». Elle reprend donc toutes ces phrases classiques en remplaçant de plus en plus « bébé » par « Do’his » : « C’est à Do’his ça ».

Dans le même temps, elle commence à utiliser « mes » par exemple : « tiens Doris, voilà tes chaussures » et Doris répond « mes chaussures ».

27 août 2008

Dents

Après avoir passé de longs mois avec des prémolaires, des incisives mais pas de canine, Doris a fini par nous compléter les trous dans sa mâchoire du bas. Il reste encore un peu de boulot en haut pour boucher les trous. Ensuite il ne restera plus que des molaires à sortir. Et il serait temps qu’elles sortent car Doris commence à essayer de macher un peu les aliments. Cela étant, j’imagine qu’elle ne doit pas être pressée car, même si ça se passe mieux qu’avant, c’est pas encore la joie de sortir des dents. Et puis avec la capacité impressionnante qu’elle a à se remplir la bouche et à avaler tout rond sans s’étouffer (on se demande de qui elle tient ça ;) ), elle ne doit pas bien trouver d’intérêt aux molaires…

19 août 2008

2 bougies

Jeudi 14 août, Doris a eu 2 ans. On a improvisé un petit buffet froid auquel on a invité la nounou et son mari et ses deux fils (des grands garçons encore chez leur maman, et fans de Doris), et les voisins tout proches. Pas de chance, on n’a pas eu le temps d’organiser nos calendriers respectifs, et Margot, la meilleure copine du quartier, n’était pas là (c’est vraiment une grande copine de Doris, et la réciproque est vraie aussi, faudra qu’on fasse un article à ce sujet). Mais ça n’a pas été un drame, car Doris a été assez intimidée par tout ce monde. On a mis des ballons de baudruche de partout, et Doris a bien aimé les « ballons à bébé » (tout est à elle en ce moment).
Le grand jeu, ça a été de souffler pour la première fois deux bougies ! Elle a adoré, elle voulait même qu’on les rallume ! Miam, le gateau au chocolat était bien bon !
La nounou a été encore super généreuse : elle lui a offert un livre « rigolotronique », qui est un livre d’éveil, le même que son copain Thomas. Doris adooore ce livre. Et puis Papa et Maman on offert un petit porte-bébé pour le poupon, qui a eu pour le moment un succès éphémère.
Mais la plus grosse fête, c’était le dimanche qui a suivi. La fête était grosse, car on a fêté plusieurs anniversaires : celui de Doris et de son grand papy Marcel (papy de Dom), né le même jour qu’elle mais 95 ans plus tôt ! Et puis celui de la cousine Manuela venue avec Tata Bernadette et Tonton François (oncle, tente et cousine de Dom) née le 19 août, et celui de Dom, né le 31 août, et aussi celui de son papy Patrice né le 10 août (le cadeau est pour plus tard, mais chuuuut il ne faut rien dire).
C’est papy Paul (que Doris appelle « pipaul ») qui a régalé tout le monde avec un super bon repas aux légumes du jardin, et mamy Odile a fait deux succulents cakes aux olives et a apporté deux gâteaux (fraisier et forêt noire).

img_3651.jpg

Ce qu’a préféré Doris, ce sont bien sûr les cadeaux ! Elle a été très gatée : un gros poupon avec une baignoire et tous les accessoires pour le laver de la part de mamy Odile et de papy Patrice. Doris a tout de suite adopté le bébé et entrepris de laver plusieurs fois ! Mamy Odile l’a bien aidée dans ce travail de nettoyage.

img_3636.jpgimg_3735.jpg

Et puis Doris a eu un train en bois qui se démonte, à tirer derrière elle, offert par tata Bernadette. Ça aussi elle a bien aimé !
Et le must de la classe : papy Paul et mamy Caly ont offert un mini fauteuil à la taille de Doris, le même que celui des grands ! En plus, elle en a un pour chez son papy et sa mamy au Charbinat, et un pour la maison à Sammissieu !

img_3670.jpg

On a passé le reste de l’après-midi dans le jardin sous un temps clément, au milieu des fleurs, mais jamais sans le poupon !

img_3745.jpg

19 août 2008

Mariage du parrain

Samedi 2 août, Adrien le parrain de Doris s’est marié avec Delphine. Comme la suite des festivités était prévue dans un superbe château dans le beaujolais, et comme les mariages se terminent tard, et que celui-ci devait se poursuivre encore le lendemain par un brunch, nous n’avons pas emmené Doris avec nous. Elle a passé le week-end au Charbinat avec ses divers papys et mamys, comme une princesse. Mais nous trouvions important qu’elle soit présente au mariage de son parrain, et que l’on puisse faire des photos souvenir pour elle. Nous nous sommes donc invités tous les trois le vendredi 1er août pour le mariage civil à la mairie de Lyon.
A situation exceptionnelle, préparation exceptionnelle ! Nous voulions que la petite filleule soit particulièrement jolie, alors on a demandé à la future mariée si elle n’avait pas prévu une tenue pour les demoiselles d’honneur (la connaissant perfectionniste…), et c’était bien le cas. Le lendemain de leur enterrement surprise de vie de jeune fille et de garçon des tourteraux (fin juin), comme nous étions à Lyon, Dom et moi sommes partis en quette de la fameuse robe de cortège « Tinsé » (ou un truc dans le genre) de chez Cyrillus. Bien nous a pris de ne pas plus attendre, car avec les soldes, nous avons pu acquérir la dernière à la taille de Doris dans tout Lyon… Voyez sur les photos comme elle jolie cette robe.

img_3263.jpg

Les cheveux de Doris commencent a être un peu longs, alors on a eu l’idée de l’emmener la faire coiffer, pour la première fois de sa vie, dans un salon de coiffure. Elle y est allée avec son papa, et est restée très sage, autant pendant que papa se faisait coiffer lui aussi, que pendant que la coiffeuse lui faisait une tresse africaine. Cette dame n’avait jamais vu une petite fille aussi sage : papa très équipé l’avait occupée en lui prêtant son téléphone sur lequel elle a pu voir les aventures de Trotro. Doris est trèèèès fane de Trotro.

img_0650.jpg

Une fois arrivés chez le parrain (après moult détours aux abords de Lyon et crises de nerfs mais c’est une autre histoire…) on s’est fait tous beaux, et on a complété la tenue de Doris par un ruban rose au bout de sa tresse et un ruban avec un petit nœud autour de son poignet… elle était à croquer !
Juste avant ça, comme on était en retard et qu’on courrait un peu dans tous les sens avec plein d’invités dans l’appart, pendant que j’étais dans la salle de bain, Dom est sorti quelques instants du champ de vision de Doris. Celle-ci a du se sentir seule et perdue, et elle s’est mise à pleurer avec une expression pleine de détresse, la bouche ouverte mais aucun son n’en sortait (cruels parents !). Le parrain a été témoin de la scène et a eu le cœur fendu de voir sa filleule aussi en peine. Ça l’a marqué car il en a bien parlé deux ou trois fois dans la soirée !
On a découvert la mariée, et on s’est sentis avisés de s’être faits tout beaux pour cette soirée « simple et décontractée » (dixit le futur marié) ! Elle était extrêmement élégante et jolie.
A la mairie, Doris a beaucoup aimé les escaliers, une de ses nombreuses passions.
Pendant la cérémonie, les discours ne l’ont pas trop intéressée, mais elle y fit la rencontre d’une petite Caroline, qu’elle ne quitta plus !
Pendant les photos, elle est restée très sage et a même accepté de rester assise sur les premières marches alors que papa, et pire, maman, n’étaient pas à côté d’elle mais un peu plus haut ! (Là je me rends compte que ma fille grandit : au milieu de 25 personnes inconnues et devant un photographe tout aussi inconnu, elle prend un peu d’assurance. Ou alors c’est le plaisir d’être derrière l’objectif, une autre passion…)
Nous sommes ensuite allés manger au restaurant. Nous nous sommes installés dans un petit coin avec un peu plus de banquette, suffisamment pour y allonger un bébé. Bien vu : le petit cadeau de la journée est arrivé dans la couche pendant le repas. Comme pour dire « Tout mes vœux de bonheur parrain, et plein de petits bébés » ;-)
Veiller tard fatigue les bébés, mais Doris est une enfant sage, et encore plus quand Papa lui met Trotro sur son téléphone ;-) Caroline, elle aussi fatiguée, a été bien contente d’en profiter.

img_3279.jpg

3 janvier 2008

Center Parcs

Nous avons passé Doris et moi, 5 jours à Center parcs en Sologne, sans Dom qui au final n’a pas pu prendre ses congés comme moi (le client est roi paraît-il…). On est parties avec Manue, Cédric et Thomas, comma l’année dernière, et aussi avec Anne-Marie, qui m’a aidé à gérer Doris, merci encore Anne-Marie !

Nous sommes tous partis dans une seule voiture, notre 307 SW, avec un coffre de toit, pour faire des économies. Les bébés ont été adorables pendant les deux trajets qui se sont faits de nuit, il n’y a pas eu de pleurs en chaînes comme je le craignais.
Le départ c’est fait avec une étape après Clermont-Ferrand avec dodo à l’hôtel. La nuit a été mouvementée car Doris a eu du mal à s’endormir… ailleurs que dans notre lit. La miss avait sorti la veille deux dents, ce qui lui faisait couler le nez, et ronflait suffisamment pour que je l’entende à travers mes bouchons d’oreille. Heureusement, Anne-Marie qui dormait avec moi dans un grand lit, a le sommeil lourd !

Pour parler du dodo de Doris pendant ces vacances, eh bien il a été à l’image de ce qu’il était depuis quelques jours. Les endormissements se faisaient avec moult pleurs, Doris ne voulant pas qu’on la quitte. Les dents douloureuses et toutes fraîches y étaient sans doute pour quelque chose. Les premiers jours à Center parcs, il fallait que je m’endorme avec elle dans un lit pour que Doris dorme. Et les jours suivants, Tata Manue ou Tata Anne-Marie se chargeaient des couchers qui se faisaient toujours sans pleurs. Eh oui, quand on est parent, on a le privilège d’être sans cesse testé par ses enfants ;-)

A part ces considérations d’ordre pratique, qu’avons-nous fait à Center parcs ?
On s’est baigné, pardi !!! Tous les matins, et Doris a bien aimé l’eau, mais n’étant pas un bébé nageur, n’était pas non plus de la plus grande sérénité dans le grand bain, quand il s’agissait de se trouver à plus de 30 centimètres de maman.
Par contre, l’espace pour les petits, avec les jets d’eau et les cascades, les pierres et les rebords pour se tenir et grimper dessus, ça, ça lui a plu ! Et en plus, il y avait plein d’enfants avec qui jouer, le bonheur pour Doris…
Les toboggans d’eau ont aussi été appréciés, mais plus sur la fin, et seulement sur les genoux de maman.
On a testé un cours de bébé nageurs, mais comme j’ai du réveiller Doris, celle-ci était un peu fatiguée et très peu réceptive à l’idée de se jeter dans l’eau à plus de 5 centimètres des bras de maman. Note pour plus tard : Doris n’aime pas trop l’aventure aquatique dans elle est fatiguée.

Quant à la maman, elle a pu profiter des jeux d’eau pour les grands, tous les après-midi, alors que les petits étaient à la crèche, à dormir (beaucoup, pour Doris qui ne faisait pas la sieste avant d’y aller au début), à manger et à jouer avec les autres bambins. Cascades, toboggans, piscine à vague, rivière extérieur, jacuzzi et même trou d’eau glacial, j’ai tout fait et c’est toujours aussi génial ! Quelques bleus ont été encore une fois acquis dans les descentes de la rivière extérieure, mais quelle rigolade…

Les repas du midi étaient pris sur le pouce au cottage, et le soir c’était le buffet ou repas au cottage. Au buffet, ce qui est bien, c’est qu’on trouve plein de choses à faire manger aux bébés, on mange de tout et autant qu’on veut, à la vitesse que l’on veut, et surtout, il y a un super petit espace de jeu pour les enfants, et les bébés adorent. Doris ne s’est pas lassée de monter et descendre les sortes d’escaliers en rondins de mousse. En plus, il y avait des enfants qui s’occupaient d’elle et qui jouaient avec elle.

Il faut que je parle un peu des escaliers. Doris a vraiment découvert à Center parcs qu’elle adooooore les escaliers. Tous les escaliers : les escaliers en rondins en mousse, et les vrais en dur, petits et grands, mouillés ou pas. Et autant les monter que les descendre. Elle grimpe à quatre pattes sur les premiers, et demande deux mains pour gravir les seconds. Le répétitif ne la gêne pas : elle est capable de monter et descendre le même escalier une dizaine de fois de suite.

Et quand l’escalier est couplé à un toboggan, là, c’est le bonheur… Bonheur qu’elle a découvert un peu tardivement car elle était un peu peureuse au début, mais qu’elle a su apprécier les deux derniers jours. Comme elle ne se tenait pas assez bien (et comptait surtout sur l’assistance de la maman), je descendais à côté d’elle. J’en ai eu les fesses tannées… ;-)
Doris s’est aussi bien amusée avec Thomas, surtout au ballon. Le récupérer et lui donner était son jeu favori.
Elle s’est aussi bidonné pas mal avec Anne-Marie, un peu comme avec sa mamie Odile qu’on appelle mamie Clown (l’une rigole et ça entraîne le rire de l’autre et ça dure et on n’en sort quasi plus).
A Center parcs Doris a aussi fait la connaissance de canards, de poissons rouges, de chèvres, de poules, de vaches qui ont meuglé très fort, et de poneys.

En bref, malgré les nuits houleuses Doris a été adorable, Thomas aussi, les copains super serviables, l’eau était chaude, les repas bien bons, on ne s’est pas ennuyé, c’était super !!!

Vivement les prochaines vacances à Center Parcs, avec le papa cette fois…

Next »